L'Initiative sur le changement climatique de l'ESA est une composante importante de la R&D dans le paysage des données d'OT en Europe.

Elle collabore avec de nombreuses organisations internationales afin d'assurer une chaîne d'approvisionnement sans faille des enregistrements de données climatiques par satellite.

Les données de l'initiative sur le changement climatique de l'ESA sont disponibles auprès d'une grande variété de plateformes et d'organisations et sont gratuites d'utilisation. Certains services peuvent nécessiter une inscription de l'utilisateur.

La boîte à outils Cate fournit une plateforme simple pour l'exploration et l'analyse des données ICC.

Les produits de données de l'ICC peuvent être téléchargés sur le portail de données publiques.

Les données des ICC sont également disponibles, avec la possibilité de les combiner avec des données d'observation, de modèle et de réanalyse provenant d'autres plateformes. Nous décrivons ici le paysage européen de l'accès aux données climatiques spatiales :

Copernicus est le programme d'observation de la Terre de l'Union européenne, qui étudie notre planète et son environnement au profit de tous les citoyens européens. Ses six services d'information ont été établis par la Commission européenne dans le cadre du programme Copernicus d'observation de la Terre.

De nombreuses variables climatiques essentielles développées dans le cadre de l'ESA ICC sont fournies de manière opérationnelle par le Copernicus Climate Change Service (C3S), ce qui signifie qu'elles sont traitées et mises à jour régulièrement pour soutenir les applications des utilisateurs.

Ce service, dirigé par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (ECMWF), fournit des enregistrements de données climatiques opérationnelles pour soutenir les politiques d'adaptation et d'atténuation en Europe en réponse au changement climatique.

Ces jeux de données sont disponibles à partir du C3S Climate Data Store et de la boîte à outils C3S.

L'Organisation européenne pour l'exploitation de satellites météorologiques (EUMETSAT) fournit des jeux de données climatiques provenant de ses missions météorologiques actuelles et anciennes et des quatre missions Sentinel de la composante spatiale Copernicus. Il traite un portefeuille de variables climatiques essentielles par le biais de ses installations d'application satellitaires (SAFs). L'ICC de l'ESA a également soutenu le développement de certaines des VCE fournies par les SAF.

Les agences spatiales nationales, par exemple le CNES, le DLR, l'ASI et l'Agence spatiale britannique, apportent des contributions importantes en matière de données et de missions relatives au climat.

D'autres données climatiques sont disponibles auprès d'instituts de recherche et d'universités européennes et d'infrastructures de recherche nationales. Par exemple, le centre de calcul britannique JASMIN, basée au Conseil des installations scientifiques et technologiques, fournit des capacités de stockage et d'analyse aux communautés universitaires et de recherche du Royaume-Uni. Les données de l'ICC peuvent être analysées sur cette plateforme, dans le cadre de l'offre plus large du catalogue de données du Centre d'analyse de données environnementales.

Données pour les modélisateurs du climat

L'un des principaux avantages des données de l'ICC pour la modélisation du climat est l'information sur l'incertitude fournie dans les fichiers de données, et leur documentation détaillée. Certains des ensembles de données de l'ICC sont disponibles dans le cadre de l'initiative Obs4MIPS du PMRC, qui fournit des observations satellitaires dans un format compatible avec les données des modèles du projet CMIP (Coupled Model Intercomparison Project).

Les jeux de données Obs4MIPS sont disponibles pour les aérosols, les nuages, le CO2, le méthane et la température de surface de la mer de l'ICC sur le site Web de la Earth System Grid Federation (ESGF).

L'outil d'évaluation des modèles du système terrestre (ESMValTool) est un outil communautaire de diagnostic et de mesure des performances pour l'évaluation des modèles du système terrestre (ESM). Le groupe d'utilisateurs de la modélisation climatique de l'ICC a adapté les VCE de l'ICC pour les utiliser avec l'ESMValTool, notamment les aérosols, les nuages, le CO2, les incendies, la couverture terrestre, la température de la surface terrestre, le méthane, la couleur de l'océan, l'ozone, la salinité, la glace de mer, la température de la surface de la mer, l'humidité du sol et la vapeur d'eau.

Coordination internationale

Au niveau international, les fournisseurs de données climatiques sont membres du Comité pour les satellites d'observation de la Terre (CEOS), dont le rôle de coordination permet de répondre aux besoins d'observation des utilisateurs de manière complémentaire, grâce à une planification harmonisée des missions satellitaires.

Le Groupe de travail conjoint sur le climat (WGClimate), dirigé conjointement par les agences du CEOS et le Groupe de coordination des satellites météorologiques (CGMS), vise à améliorer la disponibilité systématique des enregistrements de données climatiques. Les produits générés par l'ICC et le C3S sont systématiquement ajoutés à l'inventaire en ligne des variables climatiques essentielles du WGClimate. Le groupe se penche sur la manière dont l'observation systématique de la Terre peut contribuer à soutenir l'Accord de Paris.